Logo Businux

Warhammer

Bourrin.

C’est ce que l’on dit de Warhammer. Sans doute est-ce parce que ce jeu est basé sur un jeu de combat de figurines, genre ou le roleplay ce limite à des "prend ça dans ta face !" "ahah, ton seigneur Nain ne tiendra pas longtemps face à ma horde de skavens !".

Pourtant, sous ces allures bourrus, Warhammer est un jeu riche. Le seul livre de base contient tout ce qu’il faut pour s’amuser : des rêgles simples, un univers certes violent mais bien construit, et de nombreuses opportunités de faire progresser ces personnages.

Mais ce sont les campagnes de warhammer qui ont rendu justice à ce jeu. Epiques, énorme, mettant les personnages aux coeur d’intrigues riches et pleines de rebondissements.

Je n’ai malheureusement testé Warhammer que comme défouloir, avec une propension à la baston et à la violence gratuite. Je ne connais pas les campagnes, et ne désespère pas de les accomplir un jour, mais tous ce que j’ai vu de Warhammer ne m’apparait que comme un fantastique avant gout de ce qui m’attend.

Matio !! On la fait quand cette campagne ?

Tous les articles :

-Le marteau de Tante Ursule

Et oui on l’attendait depuis fort longtemps, enfin elle arrive. On avait tout plein d’attentes et les premières previews semblaient bonnes. Le plus ancien système de jeu qui n’avait pas encore évolué depuis sa création est enfin remis à neuf. Warhammer reviens !!

-Les Nains sont ils contagieux ?

Chers amis, si je vous communique aujourd’hui ces nouvelles, c’est qu’un grave danger pend au dessus de nos têtes. Je ne voudrais pas paraitre alarmiste, mais écoutez donc ce récit, annonciateur d’une étrange épidémie.